RISE OF THE TOMB RAIDER

Publié le par VORTEX

RISE OF THE TOMB RAIDER

La suite de Lara Croft, Tomb Raider 

 

 

Là, on est en haute montagne

Lara est avec Jonas, son meilleur ami et ils cherchent une cité perdue… 

 

L’image de Lara dans la neige avec en fond de plan le haut de la montagne m’a fait penser au mont Fellwinter dans Destiny (Le DLC 'Rise of Iron')... Oui je sais mais oui mais bon la montagne tout ça...

A gauche Destiny, à droite, Lara CroftA gauche Destiny, à droite, Lara Croft

A gauche Destiny, à droite, Lara Croft

Le vent souffle fort et nous sommes sur une crête de montagne (on devine une altitude assez élevée). Nous avançons dans la neige et le froid.

Le bruit des pas qui s’enfoncent dans la neige, le souffle court de Lara, les traces laissées derrières eux, tout y est, rien n’est laissé au hasard. J’ai essayé de sauter et je me suis enfoncée dans 1 mètre de neige ! (Très sympa cette animation). Lara arrive près du but avec Jonas mais il faut grimper à une paroi glacée. Nous formons notre cordée et Jonas me suis de près jusqu’à ce qu'une avalanche soit déclenchée par un coup de tonnerre ; l’orage est sur nous et La cité est proche !

Le rythme s’accélère et je suis séparée de Jonas après une quasi chute!

 

[Nota : Bon, les gars vous avez oublié le moment où Lara coupe la corde qui la lie à Jonas mais bon… (ça me paraissait bizarre aussi… j’ai pourtant revue la scène 2 fois)]

 

J’essaie d’échapper à l’avalanche mais je me fais engloutir et c’est parti pour un Flash-Back 15 jours plus tôt… 

 

DES COULEURS SONORES ET UN VISUEL SOIGNÉS

 

Dès les premières minutes l’immersion est totale. Le déplacement dans la neige est agréable, la caméra est vraiment intelligente : elle ne vous fait pas changer de direction brusquement en changeant de plan lors des ascensions de Lara. Même la musique sert tous les moments et les mouvements : Pour les passages rapides, la musique est mouvementée, lorsqu’on découvre des tombeaux, on a un son épique, lorsqu’on est en mode furtif, la musique est calme mais stressante ; c’est ainsi tout le long du jeu !

Les détails sont soignés comme le baudrier de Lara sur lequel on peut distinguer des mousquetons, des cordes, ses pics à glace et même sa tyrolienne ou bien son blouson, son pantalon et ses bottes recouverts de glace là où le tissu a gelé.

 

Glaçée

Glaçée

La suite est un grand classique : Il y a un groupe du genre les Templiers mais ce n’est pas ça (ici c’est la Trinité) et ils ne veulent pas que des gens découvrent le tombeau du prophète et son artefact. Bref, il y a le Graal, ceux qui ne veulent pas qu’on le découvre et Lara au milieu ; Une trame scénaristique à la ‘Charmed’ (oui, la série) du type « Il faut le trouver avant qu’il ne nous trouve ! » (j'ai entendu Proue dire ça un nombre incalculable de fois...). Ajouté à cela le père qui trouve la mort et la fille qui essaie finir ce qu'il avait commencé et on obtient la trame principale.

J’aime pas du tout spoiler, je vais donc focaliser sur le début :

Les rares indices laissés par son père l’emmènent en Syrie (un bon terrain de conflit déjà, ça commence bien) : Encore une occasion de mettre Lara en débardeur !! C’est quasiment une marque de fabrique… houla il fait chaud !

RISE OF THE TOMB RAIDER

J’arrive à la partie que j’ai faite il y a 1 ans, en Novembre 2015, à la Paris Games Week.

 

 

DES TOMBES ET DES CAVEAUX EMPLIS DE MYSTÈRES

 

Premier tombeau : on retrouve les devinettes du précédent volet et la même maniabilité à cela près que je l’ai trouvé ici beaucoup plus adaptée aux mouvements de Lara. Je l’ai dit précédemment mais j’ai été particulièrement séduite par les mouvements de caméra intelligents et précis ; toujours en fonction de l’endroit, du mouvement, de l’action en cours. Et la ‘nana touch’ : Très coquet, le petit geste de Lara quand elle sort de l’eau genre je me refais ma queue de cheval, bref, je me recoiffe, parce que je le vaux bien…

Dans l’eau aussi, on entend le bruit des crânes qui flottent, de ça de là, lorsqu’ils s’entrechoquent au passage de Lara.

 

Je vais être honnête, je suis allée d’émerveillements en émerveillements. A chaque fois que j’arrivais aux portes d’un endroit, ce que je voyais de très loin, j’y avait accès et c'était juste superbe!

Par exemple, là, TOUT ce qu’on voit, on y a accès :

 

RISE OF THE TOMB RAIDER

Un régal pour les yeux ce jeu ! Autant pour la montagne que les tombeaux qui présentent des liturgies (les pratiques du culte du prophète) ou même les promenades au-dessus du vide !

RISE OF THE TOMB RAIDER
RISE OF THE TOMB RAIDER
RISE OF THE TOMB RAIDER
RISE OF THE TOMB RAIDER

Ah oui, le vide... Je rappelle que j'ai le vertige alors quand c'est un peu trop réaliste, j'arrive à me faire des petites frayeurs surtout quand Lara fait des sauts complètements improbables dont voici un spécimen :

Sans transition je passe à mon petit ‘coup de gueule’ :

Quand cessera-t-on de montrer des gens qui fument dans les jeux vidéo ??? L’un des personnages principaux dit « Laisses moi ce petit plaisir » et entame sa cigarette… Non, non, et non Madame ! Le plaisir que tu ressens n’est rien d’autre que la dose de nicotine qui arrive dans ton corps pour combler la sensation de manque et c’est tout ! Rha, ce n’est pas possible…

 

Globalement, je l'ai trouvé un cran au-dessus du premier à cause du rythme du jeu et de la trame scénaristique mieux gérés ; Je n'ai pas trouvé de longueurs dans l'enchainement des phases de l'histoire contrairement au premier qui, selon moi, s'éternisait un peu sur la fin. Là c'est limite parfait !

 

 

Un petit mot sur le DLC Baba-Yaga :

 

Il n’est pas vraiment transcendant… J'ai un peu l'impression qu'il y a eu un petit relâchement :

La petite fille qui nous livre la quête principale du DLC n’a pas les lèvres qui bougent quand elle nous parle (lors des déplacements et même des séquences vidéos). Tout le reste du jeu présente une très bonne synchronisation labiale lors des dialogues inter-personnages. De fait, ça crée un écart qualitatif...

Très drôle aussi : Dans la cinématique de fin je me retrouve avec un arc tout pourri à la place de mon arc à poulie badass ! (... WTF ???)

Pour finir, le boss de fin est facile puisqu’il n’y a pas de limite de temps. Ceci étant, il est plutôt bien structuré car il mêle énigme et PvE ce qui le rend plutôt intéressant. Un autre point plutôt positif (en fait très positif mais ce n'est que mon point de vue) : les succès du DLC sont tous classé ‘Diamant’ en cela que moins de 1 à 4% des joueurs les ont débloqués. Alors à vos manettes !

 

 

Après avoir extrait la substantifique moelle du jeu, je plaide un REMARQUABLE pour RISE OF THE TOMB RAIDER

 

Parce que le visuel est extraordinaire

 

Parce que l’histoire heu… bah c’est Lara Croft

 

Parce que la maniabilité est vraiment intelligemment faite

 

 

 

 

 

 

Et juste pour le plaisir des yeux :

 

RISE OF THE TOMB RAIDER
RISE OF THE TOMB RAIDER
RISE OF THE TOMB RAIDER
RISE OF THE TOMB RAIDER
RISE OF THE TOMB RAIDER
RISE OF THE TOMB RAIDER
RISE OF THE TOMB RAIDER

Enfin, pour clore le tout, un petit clin d'œil pour les aficionados de Lara Croft ; j'ai trouvé super sympa les "skin à l'ancienne' ; Alors parce que Lara, c'était ça aussi, pour vous, cadeau :

RISE OF THE TOMB RAIDER
RISE OF THE TOMB RAIDER
RISE OF THE TOMB RAIDER
RISE OF THE TOMB RAIDER
RISE OF THE TOMB RAIDER

 

 

Et lors d'un moment d'égarement...

Et oui, on peut même dessiner dans la neige...

Et oui, on peut même dessiner dans la neige...

Publié dans jeux vidéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article